LE PALUDISME

 

DEFINITION

 

Le paludisme, appelé également malaria est une maladie infectieuse, due à un parasite, le Plasmodium (Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax). Ce dernier est transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique femelle, l’anophèle.

Ce genre de moustique se rencontre fréquemment dans les pays tropicaux (Sud-Est asiatique, Afrique, Amérique centrale). Cependant, avec les nombreux voyages vers ces pays, l’importation de la maladie est possible.

Il faut savoir que l’anophèle ne pique qu’à la tombée de la nuit, raison pour laquelle il est essentiel de prendre des mesures préventives pour la nuit. Voir rubrique bons conseils pour prévenir la malaria.

La maladie non traitée est fatale et tue encore de nos jours. Pour traiter le paludisme, il existe des chimiothérapies.

 

 LES CAUSES

 Comme vu dans la partie définition du paludisme, la maladie est provoquée par un parasite, le Plasmodium. Deux espèces de ce parasite sont particulièrement problématiques et responsables de la maladie malaria: Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax. Ces derniers séjournent dans l’anophèle (sorte de moustique, femelle), puis est transmis à l’homme lors de piqûre (de moustique).

Le plasmodium, une fois introduit dans le corps humain se dirige vers le foie et les globules rouges. La rupture des globules rouges provoque les accès de fièvre, symptôme caractéristique de la maladie. Lors d’une autre piqûre de moustique, l’anophèle suce ce sang infecté et devient à nouveau hôte du parasite et le transmet plus loin vers un autre homme. Ainsi, les deux hôtes de ce protozoaire est l’homme et le moustique.

Le foie est donc un lieu de développement pour le protozoaire, mais de plus, il est aussi un lieu où le parasite peut résider et réapparaître plus tard. Ce phénomène explique pourquoi les crises de fièvre peuvent être éloignées: de quelques jours à quelques années.

 

 PERSONNES A RISQUE

 - Personnes résidant dans les pays tropicaux (Asie du Sud-Est, Amérique Centrale, Afrique)

- Voyageurs (allant dans ces pays)

Avec le tourisme grandissant, il est plus facile d’attraper cette maladie. C’est pourquoi la prévention prend une part importante dans la lutte contre le paludisme.

 

 LES SYMPTOMES

 Le temps d’incubation du paludisme (jusqu'à la manifestation des premiers symptômes) dure en général entre 10 et 20 jours.

Les symptômes caractéristiques du paludisme sont ensuite:
- des accès de fièvre élevée, 40-41°C
- les crises de fièvre se font par intermittence: tous les jours, tous les 2 jours ou tous les 3 jours. Ces crises correspondent à la rupture des globules rouges où le parasite s’est multiplié.
- des frissons
- une chute de température avec des sueurs abondantes et une sensation de froid
- une grande fatigue après la crise de fièvre
- une altération de l’état général: fatigue, pigmentation jaunâtre de la peau, une anémie aiguë ou chronique (due à la rupture des globules rouges)

 

 LES TRAITEMENTS

 Il existe des médicaments pour prévenir et/ou pour traiter le paludisme.

 1. Médicaments pris en prévention contre le paludisme

La prévention se fait selon les zones. Votre pharmacien, médecin tropical ou les policliniques médicales vous renseigneront plus précisément sur le(s) médicament(s) à prendre selon votre destination.

- Les chimioprophylaxies disponibles sont la chloroquine, la méfloquine, l'atovaquone et le proguanil, la doxycycline.

- Les sprays anti-moustiques: à sprayer sur le corps et sur les moustiquaires dès la tombée de la nuit

- La vitamine B1: sans preuve scientifique, cette dernière peut être utilisée en prévention à raison d’un comprimé par jour. Cette vitamine serait sécrétée dans la transpiration, ce qui aurait un effet répulsif.


2. Médicaments pris pour le traitement du paludisme

 

- Quinine: lors d’accès de fièvre

- Les antibiotiques ou antipaludiques: méfloquine, doxycycline, l'atovaquone et le proguanil, l'artéméther et le luméfantrine.

3 .le traitement du paludisme par la médecine traditionnelle Africaine

Faire une décoction de 3 bottes de feuilles de Cassia nigricans + du miel + 3 litres d’eau, boire le filtrat, se laver avec le décocté sans miel.

 . Dose enfant: ½ verre (environ 35 ml) 2 fois / jour

Adulte: une petite calebasse (environ 500 ml) 2 fois / jour

. Durée du traitement: 3-4 jours

 

 

 Faire une décoction de quelques racines d’Entada Africana, Mbathiar avec 4 litres d’eau pendant 15 minutes. Se laver et boire le décocté.

- Dose enfant: 1 louchée (environ 100 ml) 3 fois /jour

Adulte: 1 bol (environ 375 ml) 3 fois /jour

- Durée du traitement: 3 - 4 jours

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×