Hemorroides

 

                                                              HEMORROÏDES


Définition

Les hémorroïdes proviennent d'une dilatation anormale des veines dans (hémorroïdes internes) ou autour de l'anus (hémorroïdes externes).

Il s'agit d'une affection courante chez l'adulte, environ une personne sur deux est concernée dans sa vie par des hémorroïdes.
Les hémorroïdes, lorsqu'il ne s'agit pas d'une cause héréditaire, sont souvent provoqués par une augmentation de la pression abdominale: ce qui aboutit à une dilatation des veines au niveau anal.
Remarquons que les hémorroïdes sont en fait des veines existantes de la région anale et sont des terminaisons nerveuses des organes digestifs. Ainsi lorsqu'on parle d'hémorroïdes ou on dit que "quelqu'un a des hémorroïdes", il s'agit dans un certain sens d'un abus de langage vu qu'au sens littéral tout le monde en a. Il est donc plus juste de parler de crise hémorroïdaire.

Causes

Les hémorroïdes (crises hémorroïdaires) peuvent être provoquées ou accentuées par :

- l'hérédité (causes génétiques)
- la constipation (1ère cause des hémorroïdes)
- la grossesse (surtout pendant le dernier trimestre)
- l'hypertension au niveau veineux
- l'excédent de poids
- l'insuffisance cardiaque
- l'absence d'exercice (peu de sport, sédentarité).
- une alimentation trop riche en mets épicés ou en alcool

 

Prévention

Des mesures simples permettent d'éviter l'apparition des Hémorroïdes
S'hydrater suffisamment

Boire au minimum 1,5 L d'eau par jour
Aller aux toilettes
Ne pas forcer pendant la défécation
Retenir son souffle pendant le passage des selles
Aller à la selle de façon régulière afin de ne pas durcir les matières fécales
Eviter de rester assis trop longtemps sur le siège des toilettes, ce qui provoque un relâchement des muscles rectaux et ralentit l'irrigation sanguine dans la région anale

Les soins quotidiens

Adopter une bonne hygiène anale
Eviter de porter des objets trop lourds

Éviter de porter des objets trop lourds, situation augmentant la pression veineuse.
Avoir une activité physique

Faire des exercices physiques régulièrement permet d'avoir une bonne circulation sanguine
Surveiller son poids

Perdre du poids en cas d'excès pondéral
L'alimentation

Consommer des aliments à forte teneur en fibres (fruits, légumes secs, fruits secs, céréales complètes...)


Les facteurs favorisants

Les hémorroïdes peuvent être provoquées ou aggravées par
Une prédisposition familiale
La constipation : la constipation demeure une des premières causes d'Hémorroïdes
La grossesse, surtout au cours des premiers mois
L'accouchement
La surcharge pondérale
Certaines Professions favorisant la position assise trop longtemps comme celles de chauffeurs taxis ou routiers par exemple
La sédentarité : l'absence d'activité physique
Certains sports comme l'équitation par exemple.
La perte du tonus rectal

 

Personnes à risque


Les personnes à risque suivantes peuvent souffrir plus régulièrement d'hémorroïdes:
- les personnes constipées
- les personnes ayant des antécédents familiaux d'hémorroïdes
- les femmes enceintes
- les personnes âgées de plus de 50 ans
- les personnes souffrant de maladies cardiaque ou hépatique


L'alimentation

Trop pauvre en fibres

Trop riche en épices ou alcool : cette notion est désormais remise en cause

 

Les manifestations

Les hémorroïdes concernent plus d'1 personne sur 2 à une période de sa vie.
Elles touchent toutes les tranches d'âge mais sont plus fréquentes avec l'âge
Les hémorroïdes sont des varices qui se forment au niveau des veines de l'anus et du rectum
Les hémorroïdes sont provoquées par une pression permanente sur les veines rectales ou anales, comme resté très longtemps assis par exemple.
Il existe deux types d'Hémorroïdes : les hémorroïdes internes, situées à l'intérieur de l'anus et les hémorroïdes externes, situées à l'extérieur de l'anus.
Les hémorroïdes internes
Les hémorroïdes internes sont situées à l'intérieur du rectum et sont peu visibles.
Elles provoquent rarement de douleur
Elles s'accompagnent parfois de saignements lors de la défécation.
Elles entraînent des épisodes de démangeaisons et une inflammation de la région rectale.

Ces hémorroïdes sont classées en 4 degrés, de la simple tuméfaction dans le canal anal à la survenue de plusieurs hémorroïdes très extériorisées et provoquant une gêne importante.
Les hémorroïdes externes
Elles se forment sous la peau et entraînent une tuméfaction au niveau de l'anus.
Elles peuvent provoquer des démangeaisons
Elles provoquent une gêne, une inflammation, des démangeaisons, une sensation de brûlures et parfois des douleurs.
Elles peuvent également former un prolapsus.

Des saignements

Elles provoquent des saignements peu abondants, rouge vifs, survenant lors de la défécation.
Elles sont la cause la plus fréquente des hémorragies pendant les selles.
Si les saignements ne sont pas provoqués par les selles et qu'ils ont une couleur foncée, cela signifie qu'ils peuvent provenir du colon.D'autres examens seront nécessaires afin d'éliminer un cancer du colon.

Consulter son médecin

La présence d'hémorroïdes impose de consulter son médecin, surtout lors de l'apparition de saignements

Diagnostic

Le diagnostic des hémorroïdes se fait par un médecin. Il fera en général un examen clinique et procédera à une anamnèse. Une des principales difficultés est d'exclure d'autres maladies plus graves qui pourraient présenter des symptômes similaires (par ex. en cas de sang dans les selles). Une anuscopie peut également être pratiquée

 

Complications

Les hémorroïdes provoquent rarement de complications sérieuses. Toutefois parfois il peut y avoir un étranglement des hémorroïdes au niveau de l'anus ce qui provoque de fortes douleurs de façon durable. Dans de rares cas un caillot peut se former dans les veines, on parle alors de thrombose.

 

Bons conseils

- Adopter une alimentation riche en fibres, à base de légumes, fruits frais ou fruits secs. Ceci pour limiter la constipation (cette affection favorise les hémorroïdes).
- Eviter de manger des plats trop épicés.
- Faire de l'exercice ou du sport régulièrement, cela favorise le transit et diminue la constipation (source d'hémorroïdes).
- Dès qu'on ressent l'envie d'aller à selle; y aller, ne pas se retenir.
- Avoir une hygiène anale régulière, par exemple utiliser des serviettes médicinales après chaque selle.
- Boire suffisamment d'eau (1.5 à 2 l), cela prévient également de la constipation.

- Eviter une prise trop prolongée de laxatifs très puissants (>> voir notre rubrique sur la constipation et les traitements).
En effet en cas de constipation, privilégiez si possible des laxatifs non irritants ou des mesures diététiques (boire et manger des fibres principalement).

 

Les traitements

Il existe plusieurs types de traitements des hémorroïdes.
Les traitements anti hémorroïdaires consistent à soulager la douleur et à diminuer l'inflammation qui joue un rôle important au cours des poussées hémorroïdaires.


Les traitements locaux
Les traitements locaux comportent des crèmes, des pommades ou des suppositoires.
Certains d'entre eux contiennent par exemple un dérivé de la cortisone et d'autres un lubrifiant.
Ils sont prescrits pendant quelques jours lorsque les manifestations ne sont pas trop sévères.
Ces traitements n'ont pas montré leur efficacité dans la prévention des hémorroïdes.
Le recours aux bains de siège, à l'utilisation du froid, bains de siège, aux anesthésiques locaux n'ont pas montré leur efficacité.

Les crèmes ou pommades à la cortisone
Les crèmes ou pommades à base de corticoïdes, sont prescrites par un médecin.
Elles ont un effet anti-inflammatoire
Elles provoquent une amélioration rapide
Ce traitement s'utilise sur une courte durée, de quelques jours environ, selon l'avis du médecin prescripteur.

Les produits lubrifiants
Des produits lubrifiants sont utilisés pour éviter les épisodes de constipation, facteurs aggravant ou déclenchant les hémorroïdes.
L'association de plusieurs traitements locaux n'est pas indiquée.

Les laxatifs
Les laxatifs locaux, comme les lavements par exemple, ne sont pas conseillés ou alors tout à fait exceptionnellement
Les préparations anti hémorroïdaires : Prendre l'avis de votre médecin avant de les utiliser

De nombreuses préparations anti hémorroïdaires, sous forme de crème, pommade ou suppositoire, sont vendues en pharmacie sans ordonnance.
Elles peuvent permettre un soulagement des manifestations.
Ces produits ne doivent s'utiliser que quelques jours.
L'avis d'un médecin est fortement recommandé

Les traitements oraux
Calmer avant tout les douleurs et l'inflammation
Les anti- inflammatoires non stéroïdiens et les antalgiques peuvent être conseillés afin de diminuer la douleur et l'inflammation.
Un antalgique, comme le paracétamol, permet de soulager les douleurs.
L'aspirine est déconseillée en raison des saignements qu'elle peut provoquer.
Pour les femmes enceintes, prendre l'avis de son médecin.

Améliorer le flux veineux : les veinotoniques ?

Les médicaments veinotoniques encore appelés phlébotoniques ont longtemps été prescrits dans le traitement des hémorroïdes.
Leur efficacité est remise en cause et ils ne sont plus remboursés par la caisse d'assurance maladie depuis Janvier 2008.
Ils peuvent être utilisés en cure courte après un avis médical.

 

Lutter contre la constipation

Traiter les épisodes de constipation ou éviter son apparition demeurent primordial
Une alimentation riche en fibres
Boire suffisamment d'eau.
La prescription d'un mucilage par un médecin peut être parfois envisagée.

Saignement : un avis médical s'impose

L'apparition de saignements nécessite un avis médical
Les gestes instrumentaux locaux et la chirurgie
L'incision d'une hémorroïde et l'extraction du caillot sous anesthésie locale en cas de thrombose hémorroïdaire.
Les traitements instrumentaux effectués au cours de la consultation : ligatures élastiques, sclérose et photo coagulation: ils renforcent le soutient des hémorroïdes internes en créant une zone cicatricielle à leur sommet, mais ne font pas disparaître les hémorroïdes.
Une intervention chirurgicale, appelée hémorroïdectomie, consistant à détruire les hémorroïdes, est parfois envisagée, notamment lors d'un étranglement hémorroïdaire.

Avant de prendre des traitements spécifiques pour les hémorroïdes, vous pouvez commencer par prendre un antalgique, par ex. à base de paracétamol pour calmer la douleur, particulièrement efficace et conseillé lors de crise hémorroïdaire.

Différents traitements plus ciblés contre les hémorroïdes existent:

1. Pour soigner les hémorroïdes internes
- Suppositoires à base d'anesthésique (par exemple à base de lidocaïne) et autres substances thérapeutiques soignantes. Différentes préparations en vente en pharmacie, demandez conseil à votre pharmacien.
- Des médicaments veinotoniques : comprimés à base de plante, comme l'hamamélis, différentes préparations en vente en pharmacie. Médicament à base de flavonoïdes, médicament à prendre pendant la crise hémorroïdaire 6 fois par jour pendant 3 à 4 jours.

2. Pour soigner les hémorroïdes externes

- Pommades, serviettes médicinales : pommade à base d'anesthésique (par exemple à base de lidocaïne) et autres substances soignantes, différentes préparations en vente en pharmacie, demandez conseil à votre pharmacien.
- Des médicaments veinotoniques : comprimés à base de plante, comme l'hamamélis, différentes préparations en vente en pharmacie. Médicament à base de flavonoïdes (Daflon®), médicament à prendre pendant la crise hémorroïdaire 6 fois par jour pendant 3 à 4 jours.
- Bains de sièges à base d'hamamélis.
Notons qu'il existe également d'autres possibilités de traitement lors d'hémorroïdes, en particulier lors d'hémorroïdes externes qui résistent aux traitements médicamenteux, il s'agit principalement de traitements chirurgicaux (opération).
Parlez-en à votre médecin qui vous renseignera au mieux sur le traitement le plus approprié pour votre cas.


Traitement par la médecine traditionnelle Africaine

Hémorroïdes Externes


Faire des bains de siège, avec 3 morceaux d'écorces écrasées de Mangifera Indica (mangue), macérés durant 1 nuit dans 5 litres d'eau. 2 X / J.

Faire bouillir les feuilles sèches ou fraîches de citronnelle dans 5 litres d'eau
Puis faire un bain de siège pendant 20 minutes.

Hémorroïdes Internes

Piler une botte de feuilles d'ocimum basilicum (basilic) presser 3 citrons dessus et tamiser , mettre dans une bouteille en verre, ajouter de l'eau et donner à boire trois cuillerées par jour.

 

 

12 votes. Moyenne 3.17 sur 5.

Commentaires (1)

1. moussa 27/02/2012

merci pour les traitements traditionnels

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site