Epilepsie

                                                          EPILEPSIE


Définition


L'épilepsie est une maladie caractérisée par des crises convulsives. Ces crises sont provoquées par des décharges électriques dans une partie ou la totalité du cerveau.


Tout le monde peut avoir une crise convulsive dans sa vie, mais on ne parlera réellement d'épilepsie qu'en cas de crises chroniques: qui reviennent durant plusieurs mois ou plusieurs années.


Ces convulsions peuvent être déclenchées suite à différents facteurs: exposition excessive à des flashs lumineux (jeux vidéo par exemple), tumeur au cerveau, alcoolisme, séquelle d'un traumatisme, ...).


Les Causes

L'épilepsie peut apparaître sans cause, on l'appelle alors épilepsie essentielle.

Les différentes causes de la maladie peuvent être:
- familiales (antécédents familiaux)
- une tumeur au cerveau
- l'alcoolisme
- un accident vasculaire cérébral
- une intoxication
- la séquelle d'un traumatisme
- fièvre élevée chez les jeunes enfants (au-delà de 38.5°C)
En réalité, l'épilepsie est, comme vu dans la partie définition de l'épilepsie, causée par tout phénomène susceptible de produire une hyperexcitabilité des neurones dans le cerveau et d'y provoquer des décharges électriques.


Les Symptômes

L'épilepsie se caractérisant par des décharges électriques dans tout ou partie du cerveau, les symptômes vont différer suivant les neurones atteints.

Dans le cas de crises généralisées, les symptômes pouvant apparaître, sont les suivants :
- absence (maximum 20 secondes)
- secousses musculaires brèves, bilatérales. La conscience est en général conservée
- convulsions caractérisées par des contractions de tout le corps, durant 10 à 20 secondes, suivies de phases de relâchements.
- perte des urines

Lors de crises partielles, le patient peut présenter les symptômes suivants :
- secousses, convulsions unilatérales débutant aux doigts et impliquant progressivement le membre puis la face
- troubles des 5 sens (visuels, auditifs, olfactifs, gustatifs, vertiges)

Le Diagnostic

Avant de diagnostiquer une épilepsie, on commence par la recherche d'anomalies biologiques, ou de toxiques qui pourraient provoquer les crises convulsives (glycémie, enzymes hépatiques, calcémie, ...).

Si aucune cause aux crises n'est décelée, on aura recours à des examens complémentaires qui confirmeront ou non la maladie:
- électroencéphalogramme
- scanner
- IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique)

 

Les Conseils 


Le malade sera éduqué afin :
- de reconnaître les signes d'une crise épileptique
- d'observer son traitement : prise correcte et régulière de ses comprimés
- de reconnaître les comportements déclenchant (alcool, insomnie, stimulation lumineuse intense : télévision, jeux vidéos, ordinateurs)

Bons conseils lorsqu'une personne est en pleine crise d'épilepsie
Lorsqu'une personne épileptique est en pleine crise, il est essentiel d'observer le comportement suivant :
- protéger le patient de chute d'objet et de traumatisme, en enlevant si possible tout objet dangereux de son passage.
- une fois que la personne est inconsciente, la mettre sur le côté, afin qu'elle ne s'étouffe pas avec sa langue
- rassurer le patient dès qu'il reprend ses esprits
- faire hospitaliser la personne

Il ne faut surtout pas mettre un objet (serviette) dans la bouche du patient durant ses convulsions. Cette fausse idée reçue ne le soulage pas et de plus la serviette peut par la suite étouffer le patient épileptique

 

Traitement

Il existe un traitement de fond pour les épileptiques, afin de diminuer le seuil d'excitabilité des neurones et de diminuer par la même manière la fréquence des crises.

Les médicaments sont les suivants:
- phénobarbital
- valproate de sodium
- carbamazépin


Le traitement de fond est en général efficace. Mais pour cela, il est essentiel que le patient prenne régulièrement son traitement.

La chirurgie est envisageable dans les cas où l'épilepsie est causée par une tumeur.

Lors de crises convulsives, il n'est en général pas conseillé d'administrer de médicaments au malade, au risque de perturber son examen ultérieur. Il sera pourtant essentiel d'administrer des anti-convulsivants si la personne subit des crises successives (mal épileptique). Dans ce cas, administrez du :
- phénobarbital
- diazépam
- clonazépam à hautes doses.

 

Traitement par la medecine traditionnelle Africaine 

Faire bouillir des feuilles d'abrus precatorius dans 1 litre d'eau pendant 10 minutes, puis prendre 3 cuillères de table 2 X / J., jusqu'à guérison

Faire une macération avec les feuilles et racines de Gardenia ternifolia, +10 fruits de Citrus aurantifolia, dans 1 litre d'eau durant 24 H., filtrer, et boire ; Enfants, 100 ml. ; Adultes, 200 ml. 4 X / Jour.€

 

 

 

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×