Le citron et ses Vertus

Le citron et ses vertus

citrus-limon4.jpgUn fruit qui vivifie, purifie et adoucit la peau

 

 

Contre les petites rugosités de la peau 

Le citron a une action adoucissante sur la peau. Si vous avez les coudes, les genoux ou les talons rugueux, coupez un citron en deux et frottez doucement les parties concernées pendant quelques minutes.

Mélangez du jus de citron a de la glycérine, vous obtiendrez une excellente lotion nettoyante et adoucissante.

 

Dents blanches

 

Pour avoir des dents blanches et réduire le tartre, brossez-les deux fois par semaine avec du jus de citron puis rincez votre bouche. Par contre, évitez le contact prolongé du citron dans la bouche car sa concentration en acide citrique, pourrait endommager l'émail de vos dents. Pour enrayer le saignement des gencives après le brossage des dents, prenez une écorce de citron et frottez fermement vos gencives avec l'intérieur de l'écorce (partie blanche).

 

De beaux cheveux

 

Pour donner de l'éclat à vos cheveux après le shampooing, rincez-les avec un peu d'eau additionnée de jus de citron. Ce dernier remplacera avantageusement le vinaigre que l'on utilisait autrefois pour embellir la chevelure. Il la parfumera plus agréablement.

  

Le citron dans la pharmacopée

 

Très tôt, le citron fut considéré comme une sorte d'or végétal, à la fois magique et thérapeutique. On le retrouve souvent cité comme antidote aux poisons. Néron qui redoutait les empoisonnements, en faisait une grande consommation. Virgile, dans ses Géorgiques, décrit: le citron comme : "une pomme acide à la persistante saveur, d'un secours sans rival quand de cruelles marâtres ont empoisonné un breuvage". C'est surtout à partir du xème siècle que l'usage du citron comme produit médicinal se diversifia et se répandit dans les pays du Maghreb.

Ibn Jamiya, médecin personnel du sultan d'Egypte et de Syrie (1138-1 193) écrit le Traité du citron" qui sera traduit en latin en 1 583. On retrouve le citron dans le "Dictionnaire des remèdes naturels" de Ibn-al-Awan. On y recommande un traitement à base de jus de citron et d'huile d'olive ou d'amande contre l'eczéma. Le jus de citron était préconisé également pour nettoyer les coupures et soulager les piqûres d'insectes.

 

Un remède à tout faire

Chaque siècle semble avoir découvert des vertus nouvelles aux feuilles, aux fleurs et aux fruits du citronnier. Au fil du temps, le jus de citron fut tour  à tour prescrit comme diurétique, anti vomitif, digestif, vermifuge, anti-migraineux et antiseptique.

Le traitement le plus original à base de citron fut prescrit contre l'épilepsie par les premiers herboristes européens sous la forme d'une perle dissoute dans du jus de citron. Casanova, quant à lui, en attendait des miracles aphrodisiaques.

 

Il faudra attendre le début du XVII ème siècle pour que le citron prenne officiellement ses lettres de noblesse dans le domaine médicinal. Connu dès le XVI ème siècle pour enrayer le scorbut, un fléau qui décimait les équipages des grands navigateurs de l'époque, ce n'est qu'en 1932 que les chercheurs ont pu isoler la vitamine C, à l'origine de son action antiscorbutique.

 

Un large éventail de vitamines


Comme tous les autres agrumes, le citron est un fruit très bien fourni en vitamine C. Protégée par la peau épaisse du fruit et préservée par le milieu acide dans lequel elle est en solution, la vitamine C est retrouvée à peu près intégralement plusieurs semaines après la récolte du citron.

La teneur en vitamine C du jus de citron fraîchement pressé est sensiblement du même ordre que celle de la pulpe (50 à 60 mg aux 100 g). Mais dans le jus, la vitamine C, au contact de l'air, est rapidement oxydée et perd ses propriétés vitaminiques. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser et de consommer rapidement le jus une fois qu'on l'a extrait du citron. Idem, si on le coupe en tranches, il faut le faire au dernier moment !


Le citron est-il acidifiant ?

Bien que le citron soit acidulé, il n'est pas acidifiant pour l'organisme. Ses acides organiques (acide citrique) se combinent avec ses minéraux, notamment le potassium, pour libérer des composés alcalins ayant une action antiacide sur le milieu interne. C'est donc un fruit qui, au contraire, est alcalinisant.

La vitamine C du citron est accompagnée de flavonoïdes (naringoside, hespéridoside...), globalement nommés "vitamine P" ayant une action antifatigue et protégeant les capillaires sanguins. Le citron fournit aussi des vitamines du groupe B ainsi qu'un peu de vitamine E (0,8 mg/l00 g) et de carotène (0,01 mg/100 g). C'est un fruit riche en antioxydants protecteurs.

Potassium et calcium

Le citron apporte des oligo-éléments (0,5 g aux 100 g). Du potassium, surtout (163 mg aux 100 g) ! Son jus en contient pratiquement autant. Lors de son métabolisme, le potassium libère des résidus alcalinisants qui font que, malgré sa saveur acide, le citron n'est nullement acidifiant pour l'organisme. 

Peu de glucides 

Il apporte du calcium (25 mg/100 g), du fer (0,5 mg/100 g) et du magnésium (12 mg/100 g) qui sont bien métabolisées grâce à la vitamine C et aux acides organiques qui les accompagnent. On trouve aussi des traces de sélénium, fluor, iode, bore : des oligo-éléments rares et utiles présents sous une forme bien utilisable pour l'organisme.
Le citron est nettement moins riche en glucides que les autres agrumes. Il en contient environ 2,5 g aux 100 g alors que dans la plupart des autres fruits, l'apport est généralement compris entre 8 et 10 g aux 100 g. Il s'agit à parts égales de glucose et de fructose, avec des traces de saccharose. C'est un fruit que les diabétiques peuvent consommer sans crainte.

Beaucoup d'acides organiques

 

Si le citron est peu sucré, il est par contre très riche en acides organiques (environ 5 g aux 100 g). Il s'agit essentiellement d'acide citrique, accompagné de faibles quantités d'acides malique, caféique et férulique. Ce sont ces acides organiques qui confèrent au citron une forte saveur acidulée. Le citron est le fruit qui a le PH le plus faible (inférieur à 3).

 

Un fruit minceur 

Le citron apporte très peu de protéines (1g/100 g) et de lipides (0,4 g/100 g). Ces derniers sont présents dans la pulpe et pratiquement absents dans le jus étant donné sa composition, le citron est un fruit peu énergétique. Il apporte 29 calories aux 100 g. Son jus l'est encore moins, puisqu'il n'apporte que 27 calories aux 100 g. Pas plus qu'un autre fruit, le citron ne fait pas maigrir mais on peut en user et en abuser car, peu énergétique, il ne fera pas grossir tout en apportant un parfum incomparable et en ayant une action drainante.


Les propriétés du citron stimulant, drainant, régénérateur

Reconnu depuis le début du siècle dernier pour son action contre le scorbut (dénutrition), le citron est un fruit "alicament" qui aide à protéger la santé. Il doit ses multiples propriétés à sa vitamine C mais aussi à ses micros substances (vitamine P, acides organiques, potassium, sélénium...) qui agissent en synergie pour protéger et rééquilibrer l'organisme.

Le citron fait partie des aliments essentiels à notre santé. Riche en antioxydants (vitamine C et E, flavonoïdes, carotène, sélénium...), il lutte contre les attaques des radicaux libres et participe ainsi à la prévention des maladies dégénératives. Par son action sur le collagène, il favorise la régénération des tissus. Il protège la muqueuse de l'estomac, stimule l'action du foie et du pancréas et aide à réduire le taux de cholestérol et de diabète (dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée).

 

 

Renforcement des défenses immunitaires 

La vitamine C du citron combinée aux polyphénols renforce le système immunitaire et joue un rôle important contre les effets du stress. C'est aussi un antifatigue. En cure, le citron reminéralise et donne un coup de fouet. Il est recommandé aux personnes anémiées et convalescentes. Attention, pas de jus de citron (ou d'agrumes) le soir au risque d'avoir des insomnies ! 

Affections hivernales 

Le citron comme tous les agrumes est indispensable en hiver pour prévenir et soigner les infections bactériennes et virales. En cas de rhume, bronchite et même de fièvre, prendre un jus de citron frais avec de l'eau et du miel. Son essence qui est riche en terpènes a également une action expectorante. 

Sinusite 

Lorsque les sinus sont infectés, on préconise une douche nasale : mélanger quelques gouttes de jus de citron frais et une pincée de sel gris dans un peu d'eau tiède, instiller dans la cavité nasale à l'aide d'une poire à oreille ou inhaler par le nez (une goutte par narine, posée sur la main) en répétant l'opération deux à trois fois. Éternuements garantis, signe que le citron fait son effet !

 

Ànti-migraineux 

En cas de migraine, on recommande d'appliquer des compresses de jus de citron ou de mettre quelques tranches de citron sur les tempes pour soulager la douleur. Autre solution, prendre un bain de pieds prolongé dans une bassine d'eau chaude additionnée de 3 ou 4 citrons coupés.

Anti-rhumatismal

 

Par son apport en calcium et ses propriétés alcalisantes, le citron a une action favorable sur les rhumatismes.

 

Le citron favorise l'absorption du calcium


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le citron n'est pas décalcifiant ! Il renferme du calcium à un taux relativement élevé (25 mg/100 g contre 5 à 15 mg dans la plupart des autres fruits). Le rapport calcium/phosphore dans ce fruit est de l'ordre de 1,4 ce qui est une valeur optimale pour une bonne utilisation du calcium dans l'organisme. Par ailleurs, la présence de quantités élevées de vitamine C et d'acides organiques est également un facteur favorable pour l'assimilation du calcium du citron, ainsi que du calcium qui pourrait être apporté par d'autres aliments. Ainsi le citron et les agrumes sont recommandés aux enfants et adolescents en période de croissance, aux femmes enceintes et aux personnes risquant d'être sujettes à l'ostéoporose.

  

 

L’huile essentielle du citron

L’huile essentielle de citron (Citrus Limonum) est utilisée en aromathérapie. Elle est extraite du zeste et se compose de substances très aromatiques (limonènes, coumarines, terpine, pinene, sabinène, myrcene, citral, Linalol, géraniol, citronellal...). On l'utilise par voie interne, sur prescription d'un aromathérapeute (quelques gouttes dans une base neutre) ou externe (massage, inhalation).

>>Elle stimule les défenses de l'organisme et permet de lutter contre les infections grâce à ses vertus antibactérienne, antivirale, antiseptique, anti-infectieuse et antipyrétique (contre la fièvre).

>>Elle est traditionnellement conseillée comme stimulant et assainissant digestif.

>> Grâce à sa richesse en coumarines, elle a un effet tonique sur la microcirculation, fluidifie le sang et augmente la résistance des systèmes d'échanges du corps.

>>  Elle agit sur le psychisme et notamment sur les états dépressifs, anxieux et hypertendus. Elle a une action positive sur le plexus solaire en éliminant le stress.

On peut l'utiliser en diffuseur comme antiseptique pour assainir et désinfecter l'air d'une pièce. Dans le bain, elle a une action tonifiante.

>>  L'huile essentielle de citron est photo sensibilisante : il ne faut pas l'utiliser sur la peau avant de s'exposer au soleil.

 

 

 

 

78 votes. Moyenne 2.87 sur 5.

Commentaires (7)

1. Claman 29/12/2015

Bonjour jai accouché il y a 1 mois et demi je cherche un remède pour rétrécir le vagin. Merci

2. maman 02/04/2014

Bonjour
est ce que vous avez des remèdes naturels pour les trompes bouchées?

3. omepie 07/01/2013

le citron éradique t il le kyste de l ovaire?

4. brice gabino llove (site web) 02/01/2013

c'est génial ces infos sur le citron j'aimeras en avoir plus

5. compere patricia (site web) 26/12/2012

j'aimerais avoir des informations concernant la douleur lors de la menstruation

6. medecinedafrique2i (site web) 31/07/2012

Bonjour Nasma


Pour traiter les fibrome utérins voici 2 remèdes gratuits très efficaces


Prendre 1 botte d'écorces de Kigelia Africana, la faire bouillir pendant 15 minutes dans 1 litre d’eau pendant 20 minutes, laisser refroidir et boire 1 verre mati, midi et soir , ( le matin à jeun, à midi avant le repas, et le soir avant d’aller au lit)


Faire une décoction d'écorces de Tamarindus indica, prendre 1 botte d’écorces de Tamarindus indica puis la faire bouillir pendant 15 à 20 minutes dans 1 litre d’eau, laisser refroidir, filtrer et boire 1 verre matin et soir. (Le matin à jeun et le soir avant de se coucher)


salutations

7. NASMA ABOUBACAR 25/07/2012

S'il vous plait aide moi a trouver un traitement traditionnel pour un fibrome. je fais plusieur fausse couche c'est à cause des fibrome que je fais les fausse couche j' aucun un enfant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site