JATROPHA

 

Jatropha  cursa 

Jatropha

Famille des Euphorbiacées

Sous règne : Tracheobionta

Classe : Magnoliopsida,

Sous-classe : Rosidae

Ordre : Euphorbiales

 

Français : pourghère , pignon d'Inde - Wolof : tabanaani,   -  Bambara : bagani  -  Diola : délégu  - 

Mandingue : tabanano  -  Peul : kidi  -  Sérères : tuba  - fon : akplo  -  yorouba : akporo

 

Grand arbre caducifolié monoïque, ses branches serrées dépassent rarement 6 mètres de haut. C’est une plante à croissance rapide, à latex translucide toxique et aux feuilles lobées et alternées. Il est d’origine sud-américaine (Brésil). L’arbre est capable de croître dans les régions semi-arides et sur les terres pauvres. Elle est disséminée dans de nombreuses régions tropicales chaudes et tempérées. Les inflorescences apparaissent surtout en seconde partie de saison sèche.

Les fleurs unisexuées sont à l’extrémité des branches. Au début de sa floraison, les fruits sont ovoïdes verts, puis jaunes à maturité et deviennent noirs, lorsqu’il est sec. Chaque fruit contient en moyenne trois graines de couleur noir-marbré d’environ 1,5 à 2,5 cm de long et 0,8 à 1,2 cm d’épaisseur.

Le Jatropha est une espèce exotique originaire d’Amérique et actuellement, très répandue, tant dans les savanes soudaniennes que guinéennes. Elle est apte à se développer dans les régions de provenance sud-sahélienne, sud-soudanienne, nord-soudanienne

Le Jatropha produit une substance très toxique proche de la ricine, bloquant la synthèse de l’ARN, provoquant la mort cellulaire; cette propriété est utilisée en médecine comme agent anti tumoral. 
L'huile de Jatropha permet de fabriquer du vernis après oxydation avec des oxydes de fer et un colorant. Des tests concluants on permit de fabriquer à partir de son huile un agro carburant, qui permit en décembre 2008, de faire décoller un Boeing 747. 
De l'huile sont extraits des esters de phorbol, produits actifs dans la lutte contre certains insectes et mollusques nuisibles pour l'agriculture. 
Le tourteau, un sous-produit du processus d’extraction de l’huile, peut être récupéré et servir d'engrais organiques grâce à sa teneur élevée en azote. 

En usage externe elle est un remède désinfectant des brûlures et des démangeaisons, des foulures.

Elle fut utilisée aussi contre la jaunisse, ce qui lui donna le nom de médicinier jaune, les diarrhées et en soulagement des rhumatismes.

C'est dans la racine et les feuilles du Jatropha que l'on retrouve ses principes actifs, ils contiennent des alcaloïdes et des saponines, des stérols et des tri terpènes, des tanins et une huile.

 

Utilisations traditionnelles  et vertus

Le Jatropha était usité pour ses vertus désinfectantes et antifongiques, ainsi qu'antiparasitaire.

Il fut en son temps un remède contre la malaria, son huile était un purgatif et sa racine permettait de traiter la lèpre.

En onguent antiseptique, cette plante était d'une grande efficacité contre les plaies et blessures infectées.

 

Remède contre les furoncles, la gale et la lèpre

faire des cataolasmes avec les feuilles  broyées, matin et soir

 

 

 

 

14 votes. Moyenne 2.43 sur 5.

Commentaires (1)

mami
slt pour l jatropha curcas g vu kelk par kel fé parti de la famille des caricacées et pour koi sa s diférensi

Ajouter un commentaire