EUPHORBIA BALSAMIFERA

 

Euphorbia balsamifera 04

 

 

Wolof : Salane -  Djerma : bere  -  Mandingue : salan  - serère : ndamol,  ndamul  -   

Peul : batukain , badakrad  -    français :  Euphorbe du cayor  

Famille: Euphorbiacée

 

Arbuste de 5 m de haut, très branchu, son écorce lisse, gris clair à tranche vert jaune exsude un suc laiteux blanc. Les feuilles sont en rosettes terminales, allongées spatulées, pointues à obtuses, de 2,5 à 5 cm de long jusqu'à 6 mm de large, vert clair à vert bleu, et habituellement caduques. Les fleurs vertes jaunâtres à l'extrémité des rameaux fleurissent sur la plante défeuillée. Involucre à 6 bractées de 12 à 15 mm de longueur. Les fruits sont des capsules sphériques tricoques de 10 à 12 mm de diamètre.

C'est une plante qui fleurie pendant deux à trois mois, lors de la saison de pluies et sa floraison en début de saison sèche, après la chute des feuilles.

C'est un arbuste que l'on rencontre de la Mauritanie et du Sénégal au lac Tchad en passant par le Mali et le Niger et il est originaire des Îles Canaries. Il est fréquent dans les savanes sahéliennes et soudaniennes, et aime les sols sablonneux et les endroits rocheux.

Planté comme clôture vive à la limite des propriétés ou des champs. La plantation des boutures, qui devraient avoir 50 cm de long environ, est très facile. Elles poussent vite en haies épaisses. Convient pour stabiliser le sable. N'est pas brouté par le bétail; les chèvres passent pour manger les feuilles tombées. Les jeunes rameaux sont sucés par les enfants et on les mangerait au Sénégal comme légumes après cuisson.
Le latex est toxique et dangereux pour les yeux. On l'utilise comme poison de pêche et de chasse. Glu pour pièges à oiseaux, à criquets ou pour papier tue-mouches.

Usages avérés en pharmacopée: Plante réputée toxique. Utilisée surtout comme antiseptique et cicatrisant. Son latex est utilisé pour la carie dentaire, le traitement externe des morsures de serpent et piqûres de scorpion et d'insecte, et des chancres syphilitiques.

 

Pharmacopée traditionnelle: En médecine traditionnelle les racines + les écorces sont Purgatif. Les racines seules sont utilisées comme Vomitives, vermifuges, pour le lavage des plaies, le traitement de la lèpre, et les MST (syphilis, blennorragie) .L'écorce est fréquemment utilisée pour faire baiser la fièvre. Les rameaux sont utilisés comme antiseptiques et antivenimeux externes mais aussi pour traiter l'aménorrhée et le diabète. Ses feuilles rentrent dans une composition très efficace contre les Hémorroïdes. Son latex: est utilisé pour ses propriétés magico-religieuses (folie, Angoisses).

Usages alimentaires et culinaires: Les jeunes rameaux et feuilles sont consommés bouillis par les enfants en période de famine.

 

contre les piqûres d'insectes

mettre le latex, directement sur la piqûre

contre les leucorrhées

prendre une poignée de rameaux, coupé en petits morceaux et faire bouillir dans 1 litre d'eau pendant 10 minutes. Lisser refroidir, filtrer et utiliser pour la toilette intime.

 

 

 

 

8 votes. Moyenne 3.13 sur 5.

Commentaires (3)

BIAOU Bernice
  • 1. BIAOU Bernice | 18/12/2019
Je voudrais demander si le latex n'est pas dangereux pour les animaux car c'est une plante galactogène qui stimule la production de lait chez les vaches laitières. Aussi voudrais -je avoir une connaissance sur les techniques de bouturage de cette plante
Cheikh Abdou Rahmane INOUSSA
  • Cheikh Abdou Rahmane INOUSSA (site web) | 20/12/2019
Bonjour Mr BIAOU Les Feuilles sont broutées par le bétail. Certains éleveurs donnent le latex à leurs bovins et autres animaux pour favoriser la fertilité et augmenter leur flux de lait Donc cela démontre que le latex n’est pas toxique pour le bétail Pour les techniques de bouturage, je vais vous en donner 2 1 ère méthode Bien prélever la bouture est le secret de la réussite. Cette dernière doit être saine, exempte de maladie et de préférence sans fleurs. À l'aide d'un sécateur ou d’un coupe -coupe désinfecté, couper une portion de tige ou de branche de 10-15 cm en biseau juste sous une ramification Important : il est préférable de prélever la bouture tôt dans la journée afin qu'elle ait une bonne réserve d'eau. Voici les étapes pour la préparation et du repiquage de bouture : • Supprimer les pousses latérales sur la partie qui ira en terre. • Supprimer toutes les feuilles à l'exception de 2 ou 3 à l'extrémité. • Planter la bouture sur quelques centimètres dans un bac ou un pot contenant du terreau à semis, ou encore un mélange de tourbe blonde et de sable. • Arroser copieusement et maintenir humide par la suite. • Il est important de repiquer la bouture le plus rapidement possible après son prélèvement. 2 éme méthode Coupez la tige aux 2/3 de la hauteur puis trempez la partie à bouturer dans l'eau de façon à interrompre la perte de latex. Pour la même raison pulvérisez de l'eau sur l'extrémité de la tige coupée. Vous pouvez également appliquer un baume cicatrisant. Faire sécher ces deux plaies de coupure dans un emplacement ventilé pendant 3 semaines environ. Installez la bouture dans un pot rempli d'un substrat, mélange de sable et de terre. Maintenez-le légèrement humide à une température comprise entre 25 et 30 °C pendant 2 à 3 semaines (temps habituellement nécessaire à l'apparition de racines, mais parfois ce peut être plus long). Vous pouvez essayer de favoriser le développement des racines vers le bas en trempant le fond du pot pour l'humidifier, environ une fois par semaine. salutations
Mahamane A. MAIGA
  • 2. Mahamane A. MAIGA (site web) | 02/01/2013
Je voudrais un abonnement, si possible.

Ajouter un commentaire