LES VERTUS THERAPEUTIQUES DES FRUITS

 

Balanites aegyptiaca L. = datte du désert

 

Origine :

Afrique tropicale

Arabie

Inde

 

Partie utilisée : écorce de la tige, fruit

 

Chimie

Saponosides

o Diosgénine

Phytostérols

Mucilage (pulpe)

 

Huile

Acides gras insaturés 60 %

Acides gras saturés 40 %

o Utilisé comme fuel

 

Usage traditionnel : en fumigation

 Trouble psychique

 Anxiété

 Malaria

 Toux sèche

 Utiliser proie pour les poissons – fruit -

 

Propriété

 Hypocholestérolémiant

 Mollucide (en usage externe : jeter les fruits dans les eaux contaminées)

 

 

Indications

 Douve de foie

 Cholestérol

 

 

Anacarde Anacardium occidentale L.

 

Noix et pomme d’acajou ou pommier cajou

 

Synonyme : Semecarpus anacardium L.

 

Origine : Inde

 

Partie utilisée : Huile extraite à partir des coques de la graine

 

 

Chimie :

Huile

Acide anacardiaque : décarboxylé en Monophénol

Anacardol = cardanol

Cardol = diphénol = résorcinol

Flavonoides complexes

Acide glucuronique

Acide glutamique

Acide oléique

Acide oxalique

Acide palmitique

Acide salicylique

Acide pantothénique

Acide panthonique

Acide myristique

Acides aminés

Thiamine

Glycine

Leucine et ses isomères

Proline

Thréonine

Tyrosine

Valine

Phénylalanine

Flavonoides

Riboflavine

Tannin

Vitamine A, B6, C

Oligoéléments

Zinc

Vanadium

Sélénium

Potassium

Phosphore

Manganèse

iode

magnésium

fer

chrome

 

fibres

En rouge substances responsables de causer certaines allergies par contact avec ces substances

Erythème vasculaire au niveau de la joue

Erythème vasculaire au niveau de l’aisselle

Vésicante

Utilisée dans les garnitures du frein

Lubrifiante

Vernis

Plastique

Phénols

Acide anacardiaque : allergie et dermites

 

Ecorce

Gomme claire peut succéder la gomme arabique

Fleur et feuille

H.E.

 

Usage traditionnel

 

Stomatites (on utilise l'infuser comme bain de bouche)

Diabète

HTA

Toux

Infections génitales urinaires

Propriétés

L’amande, oléagineuse est consommée pour une saveur agréable (noix de Cajou)

Indications limitées

Douleurs gastro duodénales améliorées en mangeant

Crise de salivation

Ténesme rectal

Evacuation difficile d’une selle molle

Confiture

Diabète

Hypertension

Stomatites

 

 

Pamplemousse (Citrus aurantium L. var.)

 

 

Origine : Asie tropicale

 

Synonyme :

Citrus vulgaris Rosso

Citrus bigaradia Duhamel

 

Partie utilisée : fleur, feuille, écorce du fruit récoltée au mois d'avril

 

Saveur : amère et rafraîchissante

 

Chimie

Feuille :

Hespéridoside

Naringoside

Tannin

Stachydrine

 

H.E. : appelé aussi essence du petit grain :

Carbure terpénique

Limonène

Pinène

Terpinéol

Camphène

Alcool

Linalol

Nérol

Géraniol

Esters

Acétate de linalye

Acétate de géranyl

Stachydrine

Hétéroside flavonique

 

Fleur :

H.E. : Néroli bigarade :

Limonène

Linalol

Nérol

Anthramilate de méthyle : responsable de l’odeur

 

Ecorce du fruit :

Pectine

 

Acide organique :

Malique

Citrique

 

Usage traditionnel

Friction

Insolation

Céphalées

Fièvres infantiles

Par voie orale :

Diarrhées

Maladies cardiaques

 

Propriétés :

« Le pamplemousse et son jus, la bigarade (ou orange de Séville) peut entraîner une augmentation ou, moins fréquemment, une diminution des effets de certains médicaments. En effet, des substances contenues dans ce fruit empêchent une enzyme de métaboliser ces médicaments, ce qui entraîne l’augmentation de leur concentration dans le sang, pouvant ainsi causer des réactions indésirables graves, parfois mortelles. Presque toutes les classes de médicaments sont susceptibles d’entrer en interaction avec le pamplemousse et la bigarade : médicaments pour le traitement du cancer, de la dépression, de l’hypercholestérolémie, de l’hypertension artérielle, de problèmes cardiaques, et autres. La consommation d’un seul verre de 250 ml de jus peut causer une augmentation du médicament dans le sang, effet qui peut persister durant trois jours ou davantage. Le fait d’espacer la prise du médicament de quelques heures après la consommation de bigarade ou de son jus, de même que de pamplemousse, ne permet donc pas d’éviter les effets indésirables.

 

Anti inflammatoire

Anti spasmodique (colites, diarrhées)

Anticoagulante

Antihémorragique par son action eutrophique qui renforce la tonicité de la paroi.

Antitoxique

Béchique (H.E.)

Calmant du S.N.C.

Diurétique volumétrique

Emollient (racine d’où on extrait l’huile)

Essence du petit grain : parfumerie

Fleur : pharmacie : distillat des fleurs

Fluidifiant sanguin

Soins du visage

 

Indications :

Acné

Anxiété : infusion fleur ou feuille 5 g / 100 ml x 2 par jour

Colites

Diarrhées

Stress et ses symptômes :

Palpitations

Insomnies

Difficultés respiratoires

Insomnie : infusion des fleurs 2 g /100 ml au coucher.

Parfumerie

Pâtisserie

Toux : HE 1 goutte dans une cuillère à soupe x 2 par jour

Parfumerie

Cosmétologie

Pâtisserie

 

 

Citronnier (Citrus limonum, Citrus aurantifolia)

 

« Le citron, c'est la santé sans pharmacie »

 

Synonyme : Citrus limonum Risso

Citrus aurantifolia (Christm.) Swengle

 

Origine : Inde

Partie utilisée : fruit, péricarpe

Saveur : acide réfrigérant et doux chaud

 

Chimie

Fruit :

Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, C : 30 à 50 mg pour 100 g de jus de citron

Fibres solubles

Sels minéraux : très riche en tous les sels

H.E.

Monoterpènes

Limonène

Cis ocimène

Trans ocimène

a Phellandrène

a Pinène

b Myrcène

d 3 carènes

Camphène

a Phellandrène

Terpinéol

Citronnelol

Géraniol

Nérol

Terpinéol

Hexanol

Acétate de linalyle

Acétate de néryle

Acétate de géranyle

Acétate d’isononyle

Citral

Oxyde

Bergamottine

Dérivés flavoniques

Nobilétine : fongicide

Tangéretine : fongicide

Diosmine

Limocitrine

Citroflavonoides

Citrine

 

Pulpe :

Acide citrique

Acide malique

Citrate de potassium et de calcium

Acide ascorbique

 

H.E. :

Terpènes :

Limonène

Myrcène

Limonène

Aldéhyde :

Géranial

Acétate de linalyle et géranyle

Citronnelle

Nérol

 

Usage traditionnel

Anti acide gastrique

Céphalée (friction de la tête avec le jus)

Insolation

Angine

Vers intestinaux

Muguet

Aphte

Pyrosis

 

Propriétés :

Une fois absorbé et contrairement à ce qu’on croit change de pH et devient alcalin, donc le jus de citron est utile dans l’ulcère gastrique, gastrites, brûlure de l’estomac…

Abaisse l’hyper viscosité sanguine (fluidifiant sanguin)

Active la sécrétion de la bile donc le jus de citron est très utile dans une alimentation riche en graisse

Adoucit la peau en contractant les tissus de l’épiderme : va mieux avec une peau grasse

Amincissant : chez les obèses peuvent prendre du jus de citron et faire la marche au moins 1 heure par jour sans faire autre régime

Anti acide gastrique par neutralisation du HCL

Anti allergique : s’habituer à prendre du jus de citron quotidiennement

Anti anémique

Anti arthritique

Anti fatigue : un grand verre de jus de citron avec de la cannelle ou du cassis relaxe les muscles et donne de la vitalité extraordinaire

Anti goutteux

Anti infectieux

Anti infectieux ORL et pulmonaire par activité anti décongestionnant, virucide, bactéricide, fongicide

Anti inflammatoire puissant : jus par la richesse en vitamine C et Type sympathomimétique

Anti œdème

Anti oxydant puissant

Anti pelliculaire : rincer les cheveux avec du jus de citron dilué dans l’eau tiède

Anti peroxydant puissant

Anti prurigineux

Anti rhumatismal

Anti ride de vieillissement par effet anti oxydant des radicaux libres : donne de la clarté au visage

Anti scléreux

Anti soif

Antibactérien, stimule la production de globules blancs et fait baisser la fièvre : très utile pour soulager les infections de gorge, les bronchites, les rhumes ou la grippe

Anticoagulante par action hydro électrolytique

Antihémorragique par son action eutrophique qui renforce la tonicité de la paroi : externe

Antipyrétique

Antiseptique intestinal

Antivenimeux

Augmente ACTH

Augmente le taux plasmatique

Bactéricide

Boire un jus de citron avec une goutte de vinaigre de cidre et une demi cuillère à café de gingembre prévient l’organisme de toutes les maladies malignes ou hypertrophiques

 

Bon activeur des globules blancs dans la défense organique

Brûle les graisses et aide à l’amincissement

Carminatif

Cholérétique

Décongestionnant des muqueux ORL

Draineur hépatique

Échelonne la diffusion du sucre sanguin (glycémie)

 

En cas de maladie contagieuse prenons l’habitude d’asperger l’atmosphère de la maison du jus de citron mélangé aux huiles essentielles de pin sylvestre, thym, eucalyptus globulus et giroflier

 

Fébrifuge

Fortifie les muqueuses

Hémostatique en interne comme en externe

 

Le jus de citron consommé régulièrement, chaque jour aux environs 250 ml, protège l’organisme de toutes les maladies, augmente l’immunité, tonifie les veines et les artères, réduit l’hypercholestérolémie, donne la bonne posture physique et réduit ainsi les inflammations au niveau de la colonne vertébrale

 

Le jus de citron est un puissant assainissant de l’organisme donc prenons l’habitude de prendre du jus de citron chaque jour pour que notre organisme se débarrasse des déchets au lieu de les stocker dans nos veines, artères ou tissus (adipeux)

 

Leucopoïétique

Protecteur hépatique par dégraissage du foie

Purifie le sang

Régule le métabolisme des graisses

Reminéralisant surtout après transpiration excessive

Stimulant digestif et la facilitant la digestion

Stimulant du système sympathique

Stimule la sécrétion salivaire et la sécrétion du suc gastrique

Tonique

Traite les verrues, les piqûres d’insectes et permet d’arrêter des saignements (nez, chute d’une dent, petite blessure)

 

Indications :

Acidité gastrique

Affections ORL : jus de citron 2 verres par jour le 3ème verre doit Etre pris 3 heures avant d’aller se coucher

Anémie

Anergie due aux maladies infectieuses

Aphte : frotter un morceau de citron

Artériosclérose

 

Asthénie : jus de citron 2 verres matin et midi

Blessures

Bronchites

Cellulite

 

Céphalée : application du péricarpe sur le front et les tempes pendant 10 à 15 secondes ou frictionner avec les essences

 

Coryza : jus de citron

 

Courbature : jus de citron

Épistaxis

Eternuement

 

Fragilité capillaire : Boire du jus de citron 100 ml par jour durant 3 mois le 3ème verre doit être pris 3 heures avant le coucher

Fringale : jus de citron protège l’organisme des fringales

Glossite : badigeonnage ou bain de bouche

Goutte : jus de citron boire et faire des cataplasmes avec l’huile d’olive et HE de romarin, lavande, cajeput.

Grippe ou état pré grippal

Gueule bois : c’est l’effet de l’absorption excessive de l’alcool le jus de citron anéanti cet effet

Hyper acidité gastrique

Insuffisance des sécrétions pancréatiques

Laryngite

Mal de transport

Mauvaise haleine

Nausée

Nez bouché

Obésité

Paludisme

 

Paralysie par les principes citroflavonïdes (jus : boire et massage de la région paralysée)

Piqûre d’insecte

Plaies

Plaque dentaire : frotter les dents de temps à autre avec jus de citron

 

Rhumatisme articulaire : Boire du jus de citron 50 ml x 3 par jour durant 6 mois

Rhume de foin

Scorbut

Stomatites

Toux

Trouble circulatoire : Faire un massage avec un mélange d’huile de citron et d’huile d’olive

 

Typhoïde

Varice

Verrue

Vomissement

 

En externe :

 

Aphte : bain de bouche avec le jus

 

Angine : gargarisme du suc avec huile d’olive

 

Stomatite : friction avec le suc

 

Rhume de cerveau : 5 gouttes de suc instiller dans les narines

 

Sinusite : 5 gouttes de suc instiller dans les narines

 

Angines : gargarisme avec le jus avec un verre d’eau tiède

 

Otites : instiller le suc dans l’oreille

 

Hémorragie nasale : instiller le suc

 

Stomatite : friction avec le suc

 

Glossites : frotter avec le suc

 

Aphtes : citron + miel + eau tiède : Bain de bouche

 

Blépharites : une goutte du suc dans l’œil

 

Syphilides buccales: citron + miel + eau tiède : Bain de bouche

 

Furoncles : friction avec du jus de citron

 

Dartres : friction avec le péricarpe du citron

 

Rides : lotion une fois par jour avec jus de citron + eau de rose

 

Migraines : frictionner la partie douloureuse avec le péricarpe du citron

 

Verrues : application du citron x 2 /J

 

Engelures:  cataplasme du citron

 

Plaies infectées : badigeonner avec le suc du citron

 

Piqûre d’insecte : badigeonner avec le suc du citron

 

Gale : badigeonner avec le suc du citron

 

Teigne : badigeonner avec le suc du citron

 

Soin de visage : glycérine + citron + eau de lavande ou de rose et frotter doucement

 

Tâche de rousseur : jus de citron légèrement salé en lotions du visage 3 fois par jour

 

Prévention de visage:  glycérine + citron + eau de lavande ou de rose et frotter doucement

 

Ongles cassants : badigeonner avec le suc x 2 / J

 

Pied sensible : bain avec décocté de l’aubier de tilleul suivi de friction avec du jus de citron

 

L’homme a besoin de vitamine C plus que la femme

« Le citron et son jus devraient être évités chez les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien, d'oesophagite peptique et de hernie hiatale en phase aiguë de la maladie. Ils peuvent causer une irritation de la muqueuse de l’œsophage ou causer des brûlures épigastriques »

 

Effets allergènes : limonène, citral :

Dermatites

Érythèmes

 

 

Goyavier (Psidium guajava L.)

 

Origine : Amérique du Sud

Partie utilisée : jeunes feuilles, fruits

Chimie

 Alcaloïdes

 Tannin

 Principe amer non encore identifié responsable de l’activité amphocholérétique

Fruits

 Vitamine C

 Fibres

 Poly phénols aux propriétés antioxydantes

 

Propriétés

 Astringente

 Amphocholérétique

 Anti tumorale (colon, prostate)

 Hypoglycémiant

 Antioxydant par les fruits

 Anti diarrhéique par effet de diminution de contraction intestinale due aux tannins

 Anti amibien

 

Indications

 Dysenterie

 Diarrhées

 Ictère

 Diarrhées

 Vomissement

 Dyspepsie

 Diabète

 Amibes

 

Mode d’emploi

 Poudre (gélule 250 mg x 2 par jour)

 Décocté des feuilles en cas de diarrhées

 T.M. (à éviter en cas de tumeur ou maladie du foie)

 

 

Grenadier (Punica granatum L.)

 

Partie utilisée :

• Écorce de la racine récoltée au mois de mai, fruits sont récoltés en automne

• Fruits

 

Chimie :

 Matières minérales 12 à 15 %

o Calcium

o Cuivre

 Vitamines

o C, B5, B6

 Phytostérols

o Béta sitostérol (fleurs)

 Alcaloïdes :

o Dérivés de la pipéridine 0.7 % dans les écorces et 0.5 % dans les tiges:

 l. Pelletiérine

 d.l.pelletiérine = Isopelletierine = pelletiérine

 composés méthylés à l’azote

 

 Cétones

 Acides phénols

o Tannins :

 Acide granatotannique

 Acide gallique

 Acide ellagique : puissant anti oxydant

Pépins de graines

• Huile riche en acides mono et poly insaturés

• Acides

o Punique (anti cancer des seins)

 

Usage traditionnel :

Péricarpe du fruit en décoction à raison d’un verre x 2 par jour

 

 Angine (en gargarisme)

 Colorants des cheveux

 Diarrhées

 Eczéma (application de la poudre du péricarpe du fruit humectée)

 Vers intestinaux (1 petit verre associé avec huile d’olive)

 

Propriétés :

 Anthelminthique

 Anti diarrhéique

 Anti inflammatoire puissant

 Anti oxydant

 Anti prostate par action anti proliférative et inhibition de l’action inflammatoire au niveau du prostate

 Astringent

 Hypotenseur : huile des pépins

 Hypoglycémiant : huile des pépins

 Inhibe tout développement de tumeur et serait idéal si on l’associe avec du thé vert

 Lutte contre les troubles érectiles : protége le monoxyde d’azote qui est responsable à l’érection (prendre du jus)

 Oestrogénique

 Préventif de l’activité pro carcinogène

 Régulateur de la tension artérielle

 Tonicardiaque

 Vasoconstricteur de l’utérus par le Béta sitostérol

 

Indications :

 Leucémie

 Démence en tant que préventif

 Diarrhée (prendre de l’écorce en décoction : doses pas assez élevées) alors que le péricarpe à dose faible 2 à 3 % est un excellent astringent

 Dysenterie

 Hypertension artérielle : Boire le jus de fruit

 Maladie d’Alzheimer en tant que préventif

 Maladies cardiovasculaires : jus de fruit

 Tænia : le décocté à 5 % est bu plusieurs par jour, puis administrer une plante purgative

 Thrombose

 

Intoxications par l’écorce :

 haute dose, chez l’homme, est mortelle

 

Mode d’emploi

 décoction à 5 %

 fruit cru ou en sirop

 jus

 le suc additionné de miel, instillé dans les narines s’opposerait au développement des poly

 

 

Jujubier (Zizyphus vulgaris Lamk)

 

 

Synonyme : Zizyphys vulgaris var.spinosus

Plante voisine :

 Zizyphus jujuba var. spinoziens

 Zizyphus sativa

 

D’autres espèces

 Zizyphus mauritiana

 Zizyphus nummularia

 Zizyphus xylopyra

 

Partie utilisée : fruit, graine, écorce de la racine récolté durant le mois de septembre

 

Chimie :

 Mucilage

 Anthocyanes : fruit mûr

 Nitrate

 Tartrate

 Acides organiques

o Acide zizyphique

o Acide bétulinique

o acide bétulique

 vitamine C

 Saponosides

o jujubuloside A et B

o lotoside I, II

 flavonoides

o flavone

 spinosine

o flavonol

 rhamnétine

 quercétine

 alcaloïdes

o juzipine

 

 oligo éléments

o fer

o manganèse

o magnésium

o potassium

 phytostérol

o Béta sitostérol

 

Usage traditionnel

 poudre des feuilles est employée comme emplâtre contre les furoncles et les abcès

 hémorroïdes

 constipation

 toux (racine)

 leucomes oculaires (suc de la racine)

 

Propriétés :

 

 Hypotensives par ses propriétés antispasmodiques sur le cœur et la périphérie et par son pouvoir diurétique due à la présence du potassium

 Antispasmodique

 Hypoglycémiant par action adrénalytique et richesse en manganèse

 Hypocholestérolémiant

 Pectoral par le mucilage

 Diurétique

 Sédative

 Stimulant pancréatique endocrine et exocrine

 Favorise l'oxygénation cérébrale

 Anti anémique

 Favorise la capacité de la mémoire par sa richesse en magnésium

 Favorise la pénétration du fer à travers les intestins par présence du fer et la vitamine C par transformation du Fe3+ au Fe2+

 Les graines sont utilisées en Chine pour traiter un sommeil léger avec irritabilité, nervosité ainsi que la dépression, dérèglement thyroïdien

 Immunostimulant

o Virucide

o Bactéricide

o Fongicide

o Parasiticides : chlamydia au niveau coronaire

 

Indications :

 Diabète

 H.T.A.

 Amygdalites

 Enrouement

 Rhume

 Asthme

 Constipation

 Colite

 Anémie

 Insuffisance respiratoire

 Trouble circulatoire

o Congestion pelvienne

o Froideurs des extrémités : mains ou pieds

 Conjonctivite

 Faiblesse de la mémoire avec oubli fréquent des événements : fruits

 

Mode d’emploi

L’infusion des feuilles

Fruit utilisé comme alimentaire par sa richesse en oligoéléments surtout fer et potassium : surtout quand il est utilisé avec du citron

Miel de jujubier (en Arabie Saoudite et en Yémen : ces régions sont riches aux différentes espèces de jujubier) est utilisé avant et après accouchement d'une part pour faciliter l'accouchement (de la prostaglandine a été retrouvée dans le miel) et d'autre part pour son apport en oligo éléments et vitamines. Les paysans de ces régions reconnaissent la vertu du miel pour ses propriétés :

o Laxative douce (contre la constipation chez la femme enceinte)

o Anti anémique

o Est donné aux nouveaux nés (faible dose diluée dans l'eau en remplacement du sérum glucosé) en vue de rétablir l'équilibre glucidique avec un apport vitaminique.

 

 

 

Papayer (Carica papaya L.)

Origine : Mexique

Partie utilisée : latex (suc laiteux) de la chair du fruit

La papaye verte peut provoque des intoxications

 

Chimie :

 Vitamines A, C et groupe B

 Papaine I (déconseillé en cas de grossesse en raison des effets embryotoxiques et tératogènes)

 Papaine II = chymopapaine : coagule le lait

 Glucides

 Acides organiques

 Enzymes

 Protéase

 Lipase

 Amylase

 

Usage traditionnel : prendre le décocté dans les cas de :

 Blennorragie

 Ictère

 Ulcère gastrique ou duodénal

 Constipation

 Vermifuge par les graines

 

Propriétés :

 Protecteur intestinal

 Protéolytique

 Alimentation diététique vu sa richesse en enzymes et vitamines

 Mucolytique

 Antiphlogistique

 Protéolytique

 eupeptique

 anti gastritique

 enzyme pancréatique

 hypolipémiant

 antiseptique

 dés infiltrant : attaque des zones cellulitiques en cas de cure d’amincissement

 

Indications :

 Insuffisance gastrique : 0.1 à 0.5 g / J

 Insuffisance duodénale 0.1 à 0.5 g / J

 Hernie discale : injection de la chymopapaine dans le disque de cette enzyme guérit cette pathologie (action nucléotidique: dissoudre le noyau du disque intervertébral comprimant les nerfs dans le syndrome de hernie discale. Il supprime l'opération qui peut conclure un choc anaphylactique survenant chez certains sujets)

 Digestif par la papaïne

 Confiserie : chewing gum

 Troubles dyspepsiques

 Ictère

 Ulcère gastrique

 

Mode d’emploi

 En nature

Effet secondaire :

 Dermallergie

 

 

Tamarin (Tamarindus indica)

 

Partie utilisée : pulpe du fruit

Chimie

Tige

• Alcaloïdes

• Hordéine

• Anthocyanes

• Pelargonidine

• Leucoperlagonidine

Feuille

• Calcium

• Acide tartrique

• Acide malique

• Acide succinique

• Acide citrique

• Acide oxalique

• Acide lactique

• Flavonoïdes

o Apigénine

o Lutéoline

o Vitexine

o Isovitexine

o Orientine

• Pectines

• Acides aminés

• Lipides

• acides gras

o palmitique

o stéarique

o oléique

o linoléique

o béhénique

o lignocérique

• protéine

• vitamine C

 

Graines

• substances minérales

o potassium

o magnésium

o phosphore

o calcium

• glucides

o monosaccharides

• tanins

• acides aminés

 

Usage traditionnel

 

• Abcès du sein : application de feuilles fraîches

 

• Angine (gargarisme de l’infuser des feuilles)

 

• Asthénie sexuelle (racine en décoction un verre x 3 par jour)

• Blennorragie

• Céphalées

• Constipation

• Gingivites (bain de bouche de l’infusé)

• Menstruation

• Morsure de serpent

• Paludisme

• Parasitoses intestinales

 

Propriétés

• Laxatif doux

• Condiments

• Préparations des boissons

• Cholérétique

• Adoucissant

 

Indications

• Constipation

• Atonie intestinale

 

Mode d’emploi

• Fruit mur

• Sirop selon le Codex 25 à 50 g chez l'adulte et à raison de 2 g par âge chez les enfants au dessus de 3 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21 votes. Moyenne 2.81 sur 5.

Commentaires (3)

1. DIAKITE BALAMINE 09/10/2012

Je voudrais savoir s'il existe une plante qui peut stimuler les spermatozoïdes ou faire réapparaître les spermatozoïdes pour ceux qui sont atteints d'azoospermie.
Merci de bien vouloir me répondre.

2. tulendolo 14/09/2012

comment moringa peut traite l'herni

3. Paul 10/10/2010

Votre site est très intéressant avec des sujets instructifs et diversifiés
Bravo et Bonne continuation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site